Le Tour de France 1924 vu par le Procédé Zèbre.

Bonjour à toutes et à tous !

Demain, le Tour de France s'élancera de Saint Pourçain et s'en ira filer à travers le pays vichyssois et la Montagne bourbonnaise avant d'atteindre les sommets alpins. Lapalisse n'aura alors été qu'un éphémère moment de vérité avant d'attaquer les cols qui sonneront, eux, l'heure de vérité entre les principaux prétendants à la victoire... Quoi qu'il en soit, celui qui roulera le plus vite remportera le Tour ! Lapalisse n'aurait pas dit mieux. Bref. Pour marquer le passage de la Grande Boucle dans le Bourbonnais, la compagnie théâtrale Procédé Zèbre a eu l'excellente idée de mettre en scène le texte d'Albert Londres, Les Forçats de la Route. Et on retrouve tous les acteurs, les malheureux Pélissier disqualifiés, le flamboyant  Tiberghien, séducteur invétéré et tous ces anonymes du Tour, ces ténébreux qui subissent, subissent et subissent encore. Les étapes sont des stations du chemin vers le Golgotha... et dans les seuls Pyrénées, ils eurent à en gravir quatre, des Golgotha : Aubisque, Tourmalet, Aspin et Peyresourde... Et je me permets d'emprunter à Guillaumet (un autre héros, de l'Aéropostale, celui-là) son mot célèbre : ce qu'ils firent ce jour là, aucun animal ne l'aurait fait. Sauf que sur le peloton, planait cette année là un Italien dominateur, d'une classe impériale : Ottavio Bottechia. Ottavio Bottechia et son profil de rapace, d'aigle royal, écrasant lumineux et ténébreux...  tous derrière, tous derrière et lui devant.

p1000463.jpgC'est donc ce texte que les huit acteurs qui ont enfourché leur petite reine (quatre garçons et quatre filles dans le vent, surtout dans la descente du Tourmalet !) et qui, servis par une machinerie drôle d'inventivité, nous donnent à revivre. Cela pourrait être dramatique (car le texte ne l'oublions pas, est dramatique... rien n'échappe à Londres, ni le dopage, ni les abandons, ni les chutes, ni les étapes interminables...), mais pourtant, c'est drôle. On s'amuse beaucoup et on ne s'ennuie pas. Les acteurs se donnent la réplique à tout va, c'est plein d'énergie, de poésie (ah ! les cigale des Landes), d'ingéniosité... Bref un pur régal. Ils jouaient mercredi sous les cèdres centenaires du Jardin Public de Gannat. Mais pas de panique ! Ils sont partis pour une Petite Boucle qui vous permettra de les voir jusqu'au 21 juillet ! p1000474.jpg

Tous derrière et lui devant...

Je vous donne les dates : ce soir, au château de Veauce (!!!!), à partir de 21 heures, le 13 juillet à Lapalisse à 9 H, à Varennes à 15 H et à Verneuil à 19 h 30 (3 représentations en une journée !), le 14 juillet à Moulins et à Saint Yorre, le 17 à Saint-Pourçain, le 18 à Moulins, le 19 à Creuzier le Vieux et le 21 à Busset et Bellerive.

Ah ! Et j'oubliais... pour nous plonger dans l'ambiance des années 20, les représentations sont suivies d'une petite guinguette... alors valsez jeunesse ! 

B. A.

Tour de France à Saint Pourçain Allier

Commentaires (3)

1. Fadher 12/07/2013

Se cite c 2 la bal atomik

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×