La nuit des musées

facade-et-tour-nord-ouest.jpgLa nuit des musées au musée Yves Machelon de Gannat.


Samedi 19 mai2012, les plus fols aventuriers, les plus talentueux chercheurs de trésors, les plus fins limiers des causes perdues, les plus infatigables questeurs de Saint-Graal étaient invités à se rendre au musée de Gannat pour retrouver une pièce inestimable, un trésor... oui, mais lequel ? La conservatrice, ne le sachant pas elle-même, avait donc convié les visiteurs d'un soir à l'aider à trouver la réponse...

Notre mission, si nous l'acceptions (et nous l'avons acceptée) était donc de remettre la main sur le "précieux" comme elle l'appelait (non mais franchement ! Est-ce que nous avons des têtes de Gollum ?!). Comment y parvenir ? Des indices avaient été disséminés dans les salles du château. Par qui ? Par quoi ? Nul ne le sait encore aujourd'hui.

Mais qu'importait... C'était parti. Mon chapeau ! Mon fouet ! Ah non... ça c'est un autre. Tant pis. La musique d'Indiana Jones en tête (quand même) nos quatre enfants, ma femme et moi nous lançâmes à l'aventure, déjouant les pièges et les dangers du château-musée, évitant les malandrins (et malandrines) de toutes sortes prêts à tout ("si seulement" diront certains) pour nous extorquer une solution. Nous progressions de salle en salle, du sellier à la sellerie, du legs Delarue aux os aussi vieux que ce fossile de Mathusalem (un jeu de mot qui vaut bien une bouteille du même nom de la part de l'auteur de cette énigme... soit dit en passant), du gaulois Sucellus à une déesse khmère... La soirée était un long et beau voyage dans le temps et dans l'espace.

toutefois, il ne fallait pas s'écarter de notre mission. Les énigmes se suivaient et ne se ressemblaient pas. Là une charade, ici un rébus, plus loin un code secret, une devinette, un labyrinthe imaginaire... Nous progressions lentement mais sûrement, accumulant les précieuses lettres qui nous permettraient enfin de découvrir l'objet tant convoité. "Donnez-moi un G !", "Donnez-moi un I !", "Donnez-moi un R !"... Les onze énigmes nous avaient donné accès à douze lettres en tout. Douze lettres... mais pour former quel mot ? Car une dernière épreuve nous attendait ! La douzième ! Douze comme les tribus d'Israël... Douze comme les saints Apôtres... Etait-ce un signe ? L'objet avait-il une connotation religieuse ?

Toujours-est-il qu'au bout de notre quête, nous nous retrouvâmes face à ces douze lettres sans savoir dans quel ordre les placer :

V - E - A - R - E - A - I - L - N - E - G - I 

evangeliaire.jpg

Le roulement de tambour du générique des "chiffres et des lettres" résonna en moi, mais rien n'y fit. Aucune solution raisonnable ne nous venait : "grive en l'air"... bof... "aile en givre"... hein ?!... "angine virale"... non plus ! Rien ne convenait.

Sur le point d'abandonner, une petite voix fluette et hésitante nous demanda : "Papa... maman... c'est quoi un é... van... gé... li... ai... reuh ?" Notre petite fille était en train de lire le plan du musée et ce faisant, nous avait mis sur la voie !

"Bon Dieu ! Mais c'est bien sûr !" (pour ceux d'entre vous qui entendraient subrepticement la musique des Cinq dernières minutes dans un coin de leur tête, qu'ils ne s'inquiètent pas ! C'est pavlovien...). La solution était là, limpide, évidente ! Il s'agissait de cette pièce unique et magnifique du musée de Gannat ! Enluminé par Léonard de Vinci qui y avait caché un secret terrible et que s'arrachaient KGB, Rose-Croix et Templiers dans une lutte implacable sur la planète Tatouine... mais je vois à ta mine circonspecte, cher lecteur, que je m'égare.

Bref. Il n'en demeure pas moins que l'évangéliaire est une merveille d'orfèvrerie et un trésor d'oeuvre sacrée que j'invite tous ceux qui ne le connaîtraient pas à aller découvrir soit au musée de Gannat, soit en ligne en cliquant ici

Et pour cette très agréable soirée, un dernier mot : merci Sheila !

B.A.

Réagir à cet article.

Commentaires (2)

1. Musée Yves Machelon (site web) 22/05/2012

Nous ne pouvons que rougir devant tant de compliments!! Ravie que cette soirée vous ait plut et félicitations à la jeune fille qui a trouvé la solution.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×