14 juillet et hymne national.

Bonjour à toutes et à tous.

Le 14 juillet ? Que fêtons-nous exactement ? Bien souvent on parle de la prise de la Bastille. Ce moment de révolte et de sang coulé... Certes cet événement marque le début de la Révolution française. Il est considéré comme un fait d'arme visant à abattre un symbole de la tyrannie. Mais à y regarder de plus près, on ne libéra de l'infâme prison que quelques brigands qui n'oeuvraient guère pour le bien commun. Et pour cela, on n'hésita pas à sombrer dans l'ignominie en décapitant le gouverneur de la place forte. Est-ce là ce que l'on commémore ? Espérons que non.

 

Les têtes de Jacques de Flesselles et du marquis de Launay, gouverneur de la Bastille brandies en trophée après la prise de la Bastille.

 

En revanche, l'événement qui fut célébré l'année suivante, en 1790, est bien celui que nous commémorons à travers la Fête nationale. Cet événement fut appelé la fête de la Fédération. Une fête qui célébrait la réconciliation et l'unité de la patrie. Une fête au cours de laquelle Louis XVI prêta serment à la Nation et à la Loi sous les vivats de la foule et des représentants des Français. Voilà ce que nous commémorons le 14 juillet : l'unité de la Nation !

 

La fête de la Fédération, 14 juillet 1790 au Champ de Mars à Paris.

 

Aujourd'hui, il serait bon que nous fassions bloc derrière ces jeunes hommes et femmes qui portent les armes au nom de la France sur tous les terrains extérieurs. Six d'entre eux ont payé de leur vie cet engagement ces deux derniers jours. Ils servent et font leur devoir au péril de leur vie. Alors, peu importe la politique à vrai dire. L'unité veut que nous soyons solidaires avec eux. On peut ne pas être d'accord avec l'engagement de nos troupes armées (ce n'est pas le lieu d'en parler ici), mais cela  doit-il se faire au détriment de l'attachement que nous devons à nos frères, nos soeurs, nos amis, nos amies, nos compatriotes ? J'espère que non.

En cherchant un peu, et ce n'est pas facile, j'ai pu trouver un site qui permettait d'envoyer des messages de soutien à nos soldats en OPEX. Le voici : www.soldatsdefrance.fr . Si le coeur vous en dit...

Notre hymne est lui aussi un symbole d'unité. Et hier, les footballeuses (vous aurez remarqué que je les aime bien) l'ont chanté. Toutes, sans exception. C'était bien agréable. Et on a tellement reproché à leurs homologues masculins de ne pas le faire qu'il me semblait nécessaire de le dire ici. D'ailleurs, notre président a lui aussi entonné La Marseillaise ce matin. Tant mieux. Et nos ministres...? 

B.A.

Réagir à ce billet.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×